Navigation – Plan du site
Articles

A Most Beautiful City for the World’s Tallest Dam

Internationalism, social welfare, and urban utopia in Nurek
Une ville magnifique pour le plus grand barrage du monde : internationalisme, protection sociale et utopie urbaine à Nurek
Artemy M. Kalinovsky
p. 819‑846

Résumés

L’article étudie l’histoire de la ville de Nurek (Tadjikistan), édifiée pour répondre aux besoins de la construction, débutée en 1961, du plus grand barrage du monde. Nurek est l’une des nombreuses « villes nouvelles » construites en URSS dans l’après‑guerre. Sa construction a commencé de façon assez désordonnée, mais finalement Nurek est devenue une ville dans laquelle les officiels soviétiques ont trouvé l’expression des promesses soviétiques de la modernité urbaine. L’article s’appuie sur des sources issues des archives de Moscou et du Tadjikistan, mais aussi sur l’histoire orale et des sources publiées, et expose les différents problèmes auxquels il fallut faire face au cours de la construction. Il insiste notamment sur la rétention de la main d’œuvre, avant que la situation n’évolue graduellement pour laisser place à une ville bien ordonnée. Il étudie aussi la question des inégalités entre la ville, peuplée majoritairement d’ouvriers venus de la partie européenne de l’URSS, et les villages alentours, peuplés d’autochtones. L’article montre comment les activistes locaux exerçaient des pressions pour étendre les prestations sociales aux campagnes environnantes. Les avantages de l’État‑providence étaient inégalement répartis au sein de la population et l’article révèle quelques‑unes des dynamiques d’engagement et de résistance contre le développement soviétique dans la région. L’auteur se sert de l’histoire de Nurek pour étudier l’articulation de la construction urbaine, de la protection sociale, de l’égalité et de l’internationalisme en URSS entre les années 1960 et 1980.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Urban Utopias and Social Welfare
Construction site to city
Internationalism and Urban Planning
City and Village
Conclusion

Aperçu du texte

In March 1961, Semen Kalizhniuk, the head of construction for the Nurek Dam being built on the Vaksh river, met with the leading writers of Soviet Tajikistan, including the bard of Soviet anti‑colonialism Mirzo Turson‑Zade. The dam, which promised to expand irrigation and provide electricity for the southern part of the republic, was to be the tallest in the world. However, it was not just a dam that was being built ; alongside it, Kalizhniuk promised, would arise a new city :

We are planning a city that will be the prototype for future cities. All the conditions necessary for people will meet the requirements of the future of our communist society. Everything must be taken into account : height, capacity, the thickness of the walls, the circulation of air, temperature and so forth. It will be the kind of city, I think, that you can write about.

Soviet architects and planners had been envisioning “cities of the future” since the revolution and building them from the start of industri...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Artemy M. Kalinovsky, « A Most Beautiful City for the World’s Tallest Dam », Cahiers du monde russe [En ligne], 57/4 | 2016, mis en ligne le 01 octobre 2018, Consulté le 18 août 2017. URL : http://monderusse.revues.org/9992

Haut de page

Droits d'auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page