Navigation – Plan du site
Articles

Aristocratic Subjectivity in Revolutionary Turmoil

I.I. Bariatinskii’s “Coup d’œil sur Genève” (1791)
Subjectivité aristocratique dans la tourmente révolutionnaire : le « Coup d’œil sur Genève » du prince I.I. Barjatinskij
Andreas Schönle
p. 711‑742.

Résumés

Cet article examine le sujet controversé dans l’historiographie de la Russie de l’impact des événements révolutionnaires des années 1790 sur les esprits les plus brillants de l’aristocratie russe. L’article se base sur les écrits du prince Ivan Ivanovič Barjatinskij (1772‑1825), dont on peut soupçonner qu’il a brièvement visité Paris en 1790, avant de se rendre à Genève pour faire des études. Dans la cité de Calvin, il deviendra un observateur perspicace de l’engouement révolutionnaire et de l’agitation populaire dans les rues. Entre 1790 et 1792, Barjatinskij tint un carnet dans lequel il nota ses réflexions, ainsi qu’un essai plus formel intitulé « Coup d’œil sur Genève », sur la situation politique à Genève. Sur la base de ces documents d’archive, nous examinons l’influence du spectacle de la Révolution sur le développement de l’identité subjective d’un membre de l’élite aristocratique. Nous tentons également de mesurer l’impact de cette expérience de la révolution sur la vie future de Barjatinskij. Ce cas d’espèce démontre que la Révolution força certains aristocrates à mettre en question leur rôle dans la société, à évaluer les limites de leur liberté, et donc à réfléchir à la manière dont ils pourraient mener une existence empreinte de sens sans perdre leur intégrité morale. Les écrits de Pavel Stroganov, un contemporain de Barjatinskij, qui lui aussi fut témoin de la Révolution, présentent un cas analogue. On peut considérer que l’émergence de ces questionnements, de ces examens de conscience sur les plans politique et moral constitue un des effets indirects de la Révolution française en Russie. Du fait de l’intérêt intrinsèque de « Coup d’œil sur Genève », une version annotée en est publiée en annexe.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

APPENDIX
I.I. BARIATINSKII, « COUP D’ŒIL SUR GENÈVE »

Aperçu du texte

This essay will revisit a vexed question in Russian historiography, the extent of the immediate influence on Russia’s best minds of revolutionary events in France and elsewhere in the early 1790s. Political and diplomatic history aside, the impact of the Revolution on Russia’s intellectual history has been contentious. In Soviet times, the “Great French Revolution” was seen as an antecedent to the Bolshevik revolution, which encouraged the “discovery” of elective affinities between Russians and the Revolution. In this general context, one way to rehabilitate a writer or thinker in the watchful eyes of ideological gatekeepers was to demonstrate his (or, more rarely, her) support for the French Revolution, or more broadly and vaguely, their revolutionary convictions. Aleksandr Radishchev, of course, was fair game, along with the minor authors he influenced. But so was Nikolai Karamzin, whom Iurii Lotman called, not without evidence, a supporter of the early stages of the Revolution an...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Andreas Schönle, « Aristocratic Subjectivity in Revolutionary Turmoil », Cahiers du monde russe [En ligne], 57/4 | 2016, mis en ligne le 01 octobre 2018, Consulté le 19 août 2017. URL : http://monderusse.revues.org/9985

Haut de page

Auteur

Andreas Schönle

School of Languages, Linguistics, and FilmQueen Mary University of London, a.schonle@qmul.ac.uk

Haut de page

Droits d'auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page