Navigation – Plan du site
Mobilité sociale en chiffres

Les carrières des généraux en Russie de 1730 à 1763

L’influence des réformes de Pierre le Grand sur la mobilité sociale dans la composition des élites
Careers of Russian generals between 1730 and 1763: Impact of Petrine reforms on social mobility
Sergey Chernikov
Traduction de Wladimir Berelowitch
p. 505-544

Résumés

Sur la base d’un large spectre de sources imprimées et manuscrites, l’auteur étudie l’influence de différents facteurs sur les carrières des généraux en Russie entre 1730 et 1763 : origine sociale, liens de famille, éducation, parcours de service, etc. L’analyse statistique de ces facteurs permet de démontrer que, pour la génération de l’élite militaire concernée par les grandes réformes pétrines et la guerre du Nord, les carrières dépendaient surtout de l’origine sociale, des liens familiaux et de patronage. L’influence de facteurs tels que les connaissances, l’expérience ou les qualités professionnelles était alors quasi insignifiante et n’avait guère de poids que pour les étrangers. La réussite de Pierre le Grand consista en la création de conditions nouvelles pour la génération suivante de serviteurs militaires nobles (Table des rangs, service permanent, obligation d’accomplir des études). L’élite russe ne sut s’adapter à ces exigences du pouvoir qu’à partir du deuxième tiers du xviiie siècle.

Haut de page

Note de la rédaction

Traduit du russe par Wladimir Berelowitch

Note de l'auteur

Cette publication s’inscrit dans le cadre du projet scientifique n° 16‑01‑00001(a) financé par le RGNF – Research for this article was supported by the Russian Foundation for Humanities (grant no. 16‑01‑00001a)]. L’auteur exprime sa reconnaissance pour leurs précieux conseils et remarques concernant cet article, à M.V. Babič, E.S. Korčmina, N.N. Petruhincev, I.I. Fedjukin (Fedyukin), ainsi qu’à tous les participants du colloque « Alliances, filiation, héritage, dynastie : la mobilité sociale dans la Russie des xvixviiie siècles » (Collège supérieur d’Économie, Moscou, 5‑6 octobre 2015).

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Caractères particuliers et critères du succès dans l’avancement des carrières du generalitet
Les facteurs déterminant les carrières : méthodes de calcul, analyse statistique
Conclusion

Aperçu du texte

A single atom man is an enigma :
as a whole he is a mathematical problem
Windwood Reade, The Martyrdom of Man

Les réformes de Pierre le Grand et, en particulier, leur influence sur la mobilité sociale et la structure de la société dans l’Empire russe, continuent de susciter l’intérêt des historiens. Le même constat peut être fait concernant le service des nobles. Selon les partisans de la théorie de la modernisation, le passage aux sociétés des Temps Modernes s’accompagne nécessairement d’un renforcement des facteurs rationnels déterminant les carrières (instruction, savoir‑faire professionnel) et d’un déclin des facteurs traditionnels (transmission héréditaire d’un statut, relations de patron à client, relations de parenté). Mais la réalité de la Russie de la première moitié du xviiie siècle est moins simple. Comme Brenda Meehan‑Waters l’a fait observer à juste titre, la « Table des rangs » (Tabel´ o rangax) ne visait pas, aux yeux de Pierre, à faire des capacités et des mérites perso...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sergey Chernikov, « Les carrières des généraux en Russie de 1730 à 1763 », Cahiers du monde russe [En ligne], 57/2-3 | 2016, mis en ligne le 06 janvier 2017, Consulté le 24 juillet 2017. URL : http://monderusse.revues.org/9405

Haut de page

Auteur

Sergey Chernikov

Université technique d’État de Lipetsk, zserg72@gmail.com

Haut de page

Droits d'auteur

2011

Haut de page