Navigation – Plan du site
Héritage du conflit

S protjanutoj rukoj : Niščie niščenstvo v poslevoennom SSSR

Elena Zubkova
p. 441-474

Résumés

Résumé
« Ils tendent la main » : mendiants et mendicité dans l’Union soviétique d’après-guerre
Cet article a pour objet la mendicité dans la Russie de l’après-guerre, que nous appréhendons selon trois perspectives : en tant que phénomène social, à travers les politiques nationales à l’égard des mendiants et enfin, dans les représentations que s’en fait l’opinion publique. Notre contribution, qui couvre les années 1945-1961 - i.e., de la fin de la guerre jusqu’à l’entrée en vigueur de la loi contre les « parasites sociaux » -, observe les causes de la mendicité de l’après-guerre, son aspect quantitatif, la structure sociale de la communauté des mendiants. Nous distinguons ici différentes catégories : les « professionnels », les invalides de guerre et les enfants des rues ou abandonnés. Tant les réactions des autorités centrales et locales que celles des citoyens ordinaires furent ambivalentes. Les remèdes contre ce « mal » social étaient variables et souvent incompatibles, allant du « grand nettoyage » au suivi social ou à la charité. La loi sur les « parasites » de 1961 a conclu une décennie de tentatives visant à réglementer la mendicité.

Haut de page

Texte intégral

1[Image non convertie]

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Elena Zubkova, « S protjanutoj rukoj : Niščie niščenstvo v poslevoennom SSSR », Cahiers du monde russe [En ligne], 49/2-3 | 2008, mis en ligne le 01 janvier 2011, Consulté le 18 août 2017. URL : http://monderusse.revues.org/9138

Haut de page

Auteur

Elena Zubkova

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page