Navigation – Plan du site
Épuration

Fil'tracija sovetskih repatriantov v 40-e gg. XX vv. :Celi,metody i itogi

Igor Govorov
p. 365-382

Résumés

Résumé
La filtration des rapatriés soviétiques dans les années 1940 : visées, méthodes et résultats
Cet article analyse l’organisation, les objectifs et le déroulement de la « filtration » (le contrôle par l’État) des rapatriés que furent, au cours de la Seconde Guerre mondiale et après sa conclusion, les anciens prisonniers de guerre soviétiques et les civils, astreints par les occupants nazis au travail obligatoire hors des frontières de l’Union soviétique. L’auteur met au jour l’activité des organes que le NKVD avait mis en place à cet effet, leur objectif et leur fonctionnement conformément aux attentes du gouvernement ; il s’arrête également sur l’influence du caractère totalitaire du régime soviétique sur l’activité de ces services. Le chercheur conclut que ceux-ci ne visaient pas tant à juger et condamner massivement les rapatriés qu’à déceler qui, parmi eux, avait collaboré ou avait des penchants antisoviétiques. Cependant, dans la pratique, étant donné la spécificité du régime soviétique stalinien, leur activité eut une tendance punitive, démontrant la méfiance des autorités à l’égard des anciens prisonniers de guerre et des « travailleurs de l’Est » et qui, en réalité, devinrent des citoyens de deuxième ordre.

Haut de page

Texte intégral

1[Image non convertie]

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Igor Govorov, « Fil'tracija sovetskih repatriantov v 40-e gg. XX vv. :Celi,metody i itogi », Cahiers du monde russe [En ligne], 49/2-3 | 2008, mis en ligne le 01 janvier 2011, Consulté le 25 mars 2017. URL : http://monderusse.revues.org/9134

Haut de page

Droits d'auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page