Navigation – Plan du site
Filiations historiques

Pamjat´o Pervoj rossijkoj revoljucii v 1917 godu.

Boris I. KOLONICKIJ
p. 519-538

Résumés

Résumé
Mémoire en 1917 de la première révolution russe : les cas de Sébastopol et d’Helsingfors
Dans cet article, l’auteur étudie la politique de la mémoire menée après la révolution de Février 1917 et propose une étude comparée des cas de Sébastopol et Helsingfors, deux bases militaires navales importantes de la flotte russe. Il attire l’attention sur le fait que le culte des « combattants pour la liberté » morts pour la cause, naquit de l’opposition des forces politiques en présence qui avaient recours à ce biais pour renforcer leur influence. Cependant, dans l’ensemble, cette politique de la mémoire favorisa la naissance d’une tradition politique telle qu’elle donna l’avantage aux socialistes radicaux. C’est ainsi que de nombreux éléments de la politique soviétique officielle de la mémoire furent créés avant l’arrivée au pouvoir des bolcheviks, et parfois même par leurs opposants.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Boris I. KOLONICKIJ, «  Pamjat´o Pervoj rossijkoj revoljucii v 1917 godu. », Cahiers du monde russe [En ligne], 48/2-3 | 2007, mis en ligne le 01 janvier 2007, Consulté le 21 août 2017. URL : http://monderusse.revues.org/9024

Haut de page

Droits d'auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page