Navigation – Plan du site
Les échos en Europe

«Tak nazyvaemye Russkie»

Hartmund Rüdiger PETER
p. 427-440

Résumés

Résumé
« Les prétendus Russes » : Évolution du type et de la conscience des étudiants russes en Allemagne après la révolution de 1905
Sous l’influence de la révolution de 1905, la communauté des étudiants russes fréquentant les universités et les établissements d’enseignement supérieur d’Europe occidentale connut des changements notables qui eurent un effet tant sur la composition de cette communauté que sur les motivations et les objectifs de partir étudier à l’étranger, ainsi que sur le parcours académique et la progression sociale de ces jeunes. L’ambiance dans les colonies estudiantines s’en trouva modifiée. Les jeunes étaient moins étroitement liés au rythme de la vie sociale et politique en Russie : les penchants et les intérêts individuels jouaient un rôle non négligeable. L’activité des unions estudiantines se diversifia, pour s’orienter davantage vers la satisfaction des besoins matériels, spirituels et culturels. Parallèlement, la « nationalisation » toujours plus importante engendra des contradictions et le renforcement de tendances centrifuges qui trouvèrent leur écho dans les structures organisationnelles. De sorte qu’il nous semble difficile parler ici de véritables colonies estudiantines « russes ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hartmund Rüdiger PETER, « «Tak nazyvaemye Russkie»  », Cahiers du monde russe [En ligne], 48/2-3 | 2007, mis en ligne le 01 janvier 2007, Consulté le 24 mai 2017. URL : http://monderusse.revues.org/9015

Haut de page

Droits d'auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page