Navigation – Plan du site
Articles

Torgsin : Zoloto dlja industrializacii

Elena OSOKINA
p. 715-748

Résumés

Résumé
Torgsin : de l’or pour l’industrialisation
À la fin des années vingt, le pouvoir stalinien lance un programme d’industrialisation, alors que les coffres sont vides. Le pays s’enlise dans les dettes et n’a plus les moyens d’honorer ses créanciers : la réserve d’or de l’Empire de russe est épuisée depuis longtemps et les exportations de matières premières et de produits alimentaires, « principale source de devises », se sont effondrées dans le contexte de la grande dépression. Le gouvernement se met alors fiévreusement à chercher de l’or. C’est précisément à cette époque que l’État ouvre les magasins Torgsin (torgovlja s inostrancami) dans lesquels les Soviétiques peuvent obtenir de la nourriture et des biens de consommation en échange de devises étrangères, de métaux et de pierres précieuses. En quatre ans seulement, les citoyens vont échanger près de cent tonnes d’or pur ! Pendant la grande famine de 1933, les revenus de Torgsin couvrent un tiers des importations industrielles soviétiques, en 1934, plus du quart et, en 1935, le cinquième. Torgsin a accompli une mission sociale considérable en sauvant des millions personnes de la famine. En s’appuyant sur une étude conséquente des archives, l’auteur analyse l’évolution des réserves d’or et de devises de l’URSS, depuis la Révolution jusqu’au début de l’industrialisation, il révèle les secrets des statistiques soviétiques portant sur la production d’or et éclaire un certain nombre d’activités de Torgsin tenues secrètes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Elena OSOKINA, « Torgsin : Zoloto dlja industrializacii », Cahiers du monde russe [En ligne], 47/4 | 2006, mis en ligne le 01 janvier 2007, Consulté le 26 juin 2017. URL : http://monderusse.revues.org/8849

Haut de page

Droits d'auteur

2011

Haut de page