Navigation – Plan du site
Articles

«Ostzejskij vopros» vo vnutrennej politike rossijskogo pravitel´stva

Natal´ja S. ANDREEVA
p. 67-102

Résumés

Résumé
La « question balte » dans la politique intérieure du gouvernement de Russie (début du xxe siècle).
Envisageant la « question balte » comme un problème relevant de la politique intérieure du gouvernement de Russie au début du xxesiècle, le présent article porte principalement sur les relations du pouvoir central de l’Empire russe avec ses provinces baltes. L’auteur examine, dans le cadre des processus sociaux et politiques observables dans la société, le rôle joué par la noblesse germano-balte dans la vie de la région, et définit les bases légales sur lesquelles reposait depuis le xviiiesiècle le statut particulier des provinces baltes dans la composition de l’État. À partir de nombreux documents d’archives russes et allemandes, il étudie l’élaboration des changements administratifs envisagés dans les provinces baltes, consacrant une grande partie de son travail à la question des réformes mise à l’ordre du jour au début du xxesiècle, au contenu et aux raisons de ces réformes qui guidèrent le gouvernement dans son activité légiférante vis-à-vis des provinces baltes. La préparation des réformes fut faite par étapes : 1907-1914 et 1914-février 1917, la dernière étape correspondant à la période de la Première Guerre mondiale qui eut une influence particulière sur l’élaboration et la réalisation des réformes. La révolution de Février 1917 mit fin aux changements administratifs dans les provinces baltes. L’article s’achève sur une analyse du bilan de la politique du gouvernement dans la région et des causes de son échec.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Natal´ja S. ANDREEVA, « «Ostzejskij vopros» vo vnutrennej politike rossijskogo pravitel´stva », Cahiers du monde russe [En ligne], 43/1 | 2002, mis en ligne le 01 janvier 2007, Consulté le 22 mars 2017. URL : http://monderusse.revues.org/8481

Haut de page

Droits d'auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page