Navigation – Plan du site
Articles

Architekturnaja metafora u Mandel´štama

Lola KANTOR-KAZOVSKY
p. 95-114

Résumés

RéSUMé
Le rapprochement métaphorique de la poésie et de l’architecture chez Osip Mandel´Òtam.
Dans ses écrits poétiques et théoriques, Mandel´Òtam établit une analogie entre la poésie et l’architecture, plaçant ainsi son œuvre dans un contexte philosophique et esthétique différent de celui qu’exploraient les symbolistes russes. Il y développa l’idée que la beauté naît de la téléologie et qu’on en trouve le meilleur exemple dans l’architecture, en particulier celle des cathédrales gothiques. L’idée que la beauté est l’effet de la téléologie implique généralement un rapport entre le beau et le bien, et le glissement de Mandel´Òtam vers cette esthétique fut guidé par la philosophie du Bien de Solov´ev. La conception de ce dernier se trouve paraphrasée dans « Notre Dame », le poème le plus connu de Mandel´Òtam, qui est aussi une sorte de manifeste artistique. Ce sont les traités de rhétorique de l’Antiquité qui utilisèrent les premiers les métaphores architecturales dans le but d’introduire le rapport entre la beauté et le téléologique dans la théorie littéraire. Il est plus vraisemblable que Mandel´Òtam puisait son inspiration dans la rhétorique de l’Antiquité et non dans les édifices eux-mêmes quand il décrivait les voûtes gothiques et les dômes byzantins ou de la Renaissance. On retrouve dans l’un de ses poèmes des termes utilisés par Demetrius dans une comparaison entre une figure de rhétorique et une voûte ou un dôme. Le poète accordait sans doute une importance hors du commun au dôme de Saint-Pierre parce que Diderot en avait fait un exemple de l’identification de la beauté au téléologique dans son étude brillante, Essai sur la peinture. Mandel´Òtam, qui avait une prédilection pour le Siècle des lumières, fait allusion à l’ Essai de Diderot dans le poème intitulé « L’Amirauté ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Lola KANTOR-KAZOVSKY, « Architekturnaja metafora u Mandel´štama », Cahiers du monde russe [En ligne], 42/1 | 2001, mis en ligne le 01 janvier 2007, Consulté le 22 novembre 2017. URL : http://monderusse.revues.org/8438

Haut de page

Droits d'auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page