Navigation – Plan du site
Ascensions, déclassements et stabilités

Au service du couvent

La correspondance Belin
Lay servants of a monastery: The Belin letters
André Berelowitch
p. 343-369

Résumés

L’analyse de la correspondance (mars 1673 ‑ janvier 1674) entre un père et son fils, Vasilij et Ivan Belin, tous deux chargés d’affaires (strjapčij) du monastère de l’Intercession de la Vierge (Pokrovskij) à Suzdal´, révèle les moyens mis en œuvre par ces serviteurs laïcs de l’Église pour traiter les dossiers que leur confie le couvent. Ils vont du pot‑de‑vin coutumier («  payer ce qu’il faut  ») à la mobilisation générale des parents, amis et obligés pour amadouer un adversaire haut placé. Les 166 personnes mentionnées dans les 68 lettres du corpus dessinent les contours d’une image de la société moscovite telle que les Belin la voient. Une bonne part d’entre eux appartiennent à ce qu’on pourrait appeler le réseau Belin, qui, soigneusement entretenu par des présents et des échanges de services, constitue leur capital le plus précieux.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Un équilibre précaire
Habitués des bureaux
Présents d’honneur
Pots de terre, pot de fer
Six manières de s’approcher de Pavel Ostaf´ev
Le dur métier de chargé d’affaires
Liens de famille
Sociométrie
Conclusion

Aperçu du texte

Il est aisé de nous toucher
Et nous sommes humains plus qu’on ne saurait croire,
Donnez‑nous doucement six pistoles pour boire,
Nous allons vous lâcher.
Le Malade imaginaire, intermède des archers

Car de trouver une seule rebelle,
Ce n’est la mode à gens de qui la main
Par des présents aplanit tout chemin.

La Fontaine, Belphégor

À la veille du Grand Carême, c’est‑à‑dire le jour du Mardi gras, les chargés d’affaires (strjapčie) représentant les trente‑cinq monastères les plus importants de Russie offraient, à chaque membre de la famille impériale, un pain, un plat de choux et une chope de kvas, préfigurant ainsi les austérités du jeûne à venir. Les couvents étaient classés par ordre hiérarchique : le premier, par son prestige, ses effectifs et sa richesse, était celui de la Trinité‑Saint‑Serge. Le monastère féminin de l’Intercession de la Vierge, à Suzdal´, dont il sera question dans cet article, occupait la douzième place.

Qui étaient ces chargés d’affaires invités, en cette unique occasion i...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

André Berelowitch, « Au service du couvent », Cahiers du monde russe [En ligne], 57/2-3 | 2016, mis en ligne le 01 avril 2019, Consulté le 25 juillet 2017. URL : http://monderusse.revues.org/8360

Haut de page

Auteur

André Berelowitch

Chercheur associé au CERCEC, EHESS, andre.berelowitch@wanadoo.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page