Navigation – Plan du site
Conflits et contraintes

Why did the attempt under stalin to increase agricultural productivity prove to be such a fundamental failure ?

On blocking the implementation of progress in agrarian technology (1929‑1941)
Pourquoi, sous Stalin, la tentative d’augmenter la productivité agricole s’est-elle révélée un échec désastreux ? Du blocage de la mise en œuvre du progrès dans la technologie agricole (1929-1941)
Stephan Merl
p. 191-220

Résumés

Cet article étudie les raisons pour lesquelles l’Union soviétique a failli dans la concrétisation de deux objectifs qui devaient permettre la transition vers « l’agriculture socialiste », à savoir l’industrialisation de la production agricole et une augmentation rapide des rendements. Dans les années 1930, la direction du parti sous l’égide de Stalin lança quatre grandes campagnes pour mener à bien ces objectifs. Cela incluait le remembrement des terres, l’introduction progressive d’une rotation des cultures et l’utilisation de semences sélectionnées. L’article décrit quels organismes informels entrèrent en action pour dissuader les producteurs agricoles et les officiels responsables concernés – que ce soit au sein du parti ou dans l’administration –, d’introduire la rotation des cultures et pourquoi les producteurs agricoles d’alors perdirent tout intérêt à augmenter le rendement à l’hectare. L’étude révèle le caractère hautement contradictoire de la politique agricole de Stalin et souligne ses conséquences à long terme.

Haut de page

Note de la rédaction

Translated from German by Bill Templer

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

1-Did collectivisation mean a transition to “industrialised agrarian production” ?
2-The forced collectivisation 1929‑1932 : Loss of control over the soil
3-Kolhhoz system and crop rotation : the first campaign for land consolidation 1932‑1935
4-The transfer of land to the kolkhozes “for unlimited use, i.e. in perpetuity”
5-The extensive loss of selected seeds after the poor harvest 1936
6-The execution of the cautioners : agronomists as scapegoats
7-Bonded labour : Why the kolkhozniki did not want to stay in the kolkhozes
8-Benediktov’s sober assessment of the failure to increase yields
9-The plans for reshaping nature, 1940/1941
10-General findings : The paradox of state action in the field of agricultural policy

Aperçu du texte

The Marxists harboured great expectations of a revolutionising of agricultural productive forces in the transition to a “Socialist” agriculture, which in their conception would be characterized by large‑scale enterprises. The external prerequisites for a rapid increase in hectare yields and a lasting improvement in the output of Soviet agriculture were very good at the end of the 1920s. The Russian experts by then had come to play a leading role in international agrarian research. They had investigated the regional peculiarities of farming in Russia and were in a good position to draft sweeping programmes for agrarian reform. Economic planning promised to translate new agricultural knowledge more rapidly into production, thus facilitating a substantial rise in hectare yields and animal performance. Small‑scale production was still predominant and displayed a range of serious defects, including strip positioning, numerous border furrows, remoteness of land under cultivation, strip fa...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Stephan Merl, « Why did the attempt under stalin to increase agricultural productivity prove to be such a fundamental failure ? », Cahiers du monde russe [En ligne], 57/1 | 2016, mis en ligne le 01 janvier 2019, Consulté le 30 avril 2017. URL : http://monderusse.revues.org/8343

Haut de page

Auteur

Stephan Merl

University of Bielefeld, smerl@uni‑bielefeld.de

Haut de page

Droits d'auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page