Navigation – Plan du site
Le défi des innovations techniques : Les transformations des systèmes de communication

The Conflicted Origins of Soviet Visual Media

Painting, Photography, and Communication in Russia, 1925‑1932
Les débats à l’origine des média visuels soviétiques : peinture, photographie et communication en Russie, 1925‑1932
Angelina Lucento
p. 401-428

Résumés

Dans le domaine culturel, la période comprise entre la révolution d’Octobre et la mise en œuvre du Premier Plan quinquennal a été marquée par une série de vifs débats publics sur la fonction des arts visuels et des média dans la toute nouvelle société socialiste. Des théoriciens éminents, tel le commissaire du peuple à l’Instruction publique Anatolij Lunačarskij, et des écrivains affiliés au journal Lef, tels Boris Arvatov et Sergej Tret´jakov, participaient à ces débats au même titre que des artistes modernistes et des peintres réalistes. La photographie était un thème central et, en 1925, la question d’évaluer comment les avancées technologiques en matière de photographie ou de toute autre forme de reproduction mécanique pouvaient changer la nature du visuel s’était imposée comme la plus pressante. Alors que dans tous les débats les factions participantes reconnaissaient l’importance de la photographie, elles admettaient aussi que les composants matériels de la peinture, notamment les couleurs et la texture de la surface, demeuraient essentiels au développement de relations socialistes de bonne camaraderie. Cet article apporte pour la première fois un éclairage sur les aspects de la jeune pensée soviétique sur l’esthétique et la communication qui conduisirent à établir fermement la peinture comme un média visuel essentiel au socialisme. Il démontre en particulier que la matérialité de la peinture et ses traces étaient liées à l’activation et à la transmission des sensations du corps, lesquelles étaient considérées comme nécessaires à la formation de connexions socialistes.

Haut de page

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2019.

Plan

Mediation, Materiality, and Collaboration
Photography and the Visualization of Socialist Circuits : Lef’s Response to Lunacharskii
The Cultural Revolution and the Invention of Socialist Visual Media after Lef and Lunacharskii

In his 1925 review of Revolution, Everyday Life, and Labor, the seventh exhibition of the Association of Artists of Revolutionary Russia (AKhRR), Anatolii Lunacharskii wrote a sharp critique of the photographic medium. Photography, he argued, in its pervasiveness was beginning to ruin painting, a medium, which he contended was vital to the development of socialism.

The general impression, I repeat, is such that we often get instead of a painting a good photograph colored in a more or less satisfactory manner.
It is imperative that the artist create his own picture, so that it would appear to have been conceived in his blood and nerves, so that it would be his poem, and not a reflection, like a photographic shot [emphasis in the original].

Most of AKhRR’s figurative realist paintings disappointed Lunacharskii. He notes, however, that among the group members there is one painter, whose work does not mimic photography. Lunacharskii describes Fëdor Bogorodskii, who exhibited paintings fro...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Angelina Lucento, « The Conflicted Origins of Soviet Visual Media », Cahiers du monde russe [En ligne], 56/2-3 | 2015, mis en ligne le 17 novembre 2019, Consulté le 24 juillet 2016. URL : http://monderusse.revues.org/8191

Haut de page

Auteur

Angelina Lucento

National Research University‑Higher School of Economics, International Center for the History and Sociology of World War II and Its Consequences, Northwestern university, IL, angelinalucento2012@u.northwestern.eduEN

Haut de page

Droits d'auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page