Navigation – Plan du site
Articles

Rapatriés et expulsés

Le retour des réfugiés de guerre juifs en Ukraine soviétique, entre exigences étatiques et urgences humanitaires (1919‑1924)
Repatriated and deported: the return of Jewish war refugees in Soviet Ukraine, between state demands and humanitarian emergencies (1919‑1924)
Thomas Chopard
p. 175-198

Résumés

L’article se concentre sur les déplacements de populations juives d’Ukraine, organisés, spontanés et forcés, qui ont suivi la fin de la guerre civile et de la guerre soviéto‑polonaise en 1920. Il montre comment les nouveaux États, polonais et roumain, ont fait de la présence de minorités juives originaires de la future Union soviétique un problème public, une menace politique et socio‑économique, devant être réglé par des pratiques de contrôle et de retours forcés puis de déportation. Le phénomène s’inscrit ainsi dans le cadre de l’affirmation des nouvelles frontières nées de la guerre en Europe orientale, et d’une gestion des minorités juives marquée par un antisémitisme aggravé et les rêves d’États‑nations homogènes et forts. Enfin, l’article analyse l’accueil des Juifs de retour en Ukraine soviétique et les voies singulières des politiques humanitaires soviétiques, abandonnant aux organisations juives le soin des réfugiés et orchestrant de vastes opérations de contrôle sur des populations jugées suspectes.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Rapatriements et retours
Le temps des traités
Le révélateur des prisonniers de guerre
Les réfugiés comme Juifs
Les réfugiés comme problème
Premiers retours
Expulsions et déportations
Vers les expulsions
Premières restrictions
Les décrets d’expulsion
Concentration et filtration
Impréparation soviétique et humanitarisme juif
« Quarantaine politique » et opérations de contrôle
Conclusion

Aperçu du texte

Dans un rapport adressé en 1921 à la Conférence sur les réfugiés russes tenue à Genève sous les auspices de la Société des Nations, Lucien Wolf, au nom de plusieurs organismes d’assistance juifs européens, tente d’attirer l’attention des instances internationales sur le sort des Juifs d’Europe orientale. Il cherche à faire reconnaître la singularité du sort des Juifs de l’ancien Empire russe dans le cadre des mouvements de populations qui affectent les débris des empires européens après la Première Guerre mondiale. Dans ces chassés‑croisés où se mêlent prisonniers de guerre et réfugiés de la Grande Guerre et de la guerre civile, l’Ukraine est un lieu de convergence de l’ensemble des flux et une porte vers l’Europe. La Société des Nations et son organisme dédié, le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) dirigé par le Dr Fridthof Nansen, n’établissent pas, ou peu, de distinction entre tous ces« réfugiés russes » :

Durant les douze derniers mois, il y eut un exode panique des Juifs d’Ukra...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Thomas Chopard, « Rapatriés et expulsés », Cahiers du monde russe [En ligne], 56/1 | 2015, mis en ligne le 13 juillet 2019, Consulté le 28 mai 2017. URL : http://monderusse.revues.org/8174

Haut de page

Auteur

Thomas Chopard

CERCEC – EHESS, chopard@ehess.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page