Navigation – Plan du site
Dossier - Fictions d’avenir : sciences et temps des socialismes est‐européens

From experimental psychosis to resolving traumatic pasts

Psychedelic Research in Communist Czechoslovakia, 1954‑1974
De la psychose expérimentale à la guérison des traumatismes du passé  : la recherche psychédélique en Tchécoslovaquie communiste, 1954‑1974
Sarah Marks
p. 53-75

Résumés

Fondé sur des archives, des mémoires scientifiques et de la littérature secondaire, cet article reconstitue les projets de recherche psychédélique développés à Prague entre 1954 et 1974, tout en situant la recherche psychiatrique en Tchécoslovaquie communiste dans le contexte transnational des sciences pendant la guerre froide. Plus précisément, l’article retrace l’histoire des expériences ayant visé à provoquer, à titre expérimental, une psychose en vue d’affiner l’étiologie de la schizophrénie. Il souligne également la résilience, au‑delà des changements de régime, de la théorie et de la pratique psychanalytiques tchécoslovaques, une résilience dont atteste l’utilisation thérapeutique du LSD en tant qu’accélérateur. Le temps (et son expérience subjective) était alors envisagé comme une composante fondamentale du processus psychothérapeutique  ; les chercheurs, dans l’environnement contrôlé de la relation clinique et thérapeutique, recoururent ouvertement aux drogues hallucinogènes afin d’agir sur les souvenirs des patients. L’utilisation de techniques pharmacologiques et psychologiques pour contrôler les expériences vécues à des fins thérapeutiques s’inscrivait dans un programme plus vaste d’amélioration de la subjectivité humaine elle‑même. Ces techniques semblaient en effet offrir une méthode utopique pour revisiter le traumatisme et, in fine, le guérir. En dernier ressort, la recherche psychédélique entrait en écho avec les visées plus larges de la modernité socialiste dont le propos était de faciliter le développement du potentiel humain et de placer la science et la technologie au service du progrès social.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Understanding Psychosis
Pharmaceuticals, LSD and Psychosis Research
The Psychoanalytic Tradition in Czechoslovakia
The Prague LSD Psychotherapy Projects
Conclusion

Aperçu du texte

The mid‑twentieth century saw an abundance of new theories of human behaviour and mental disorder, many of which were inspired by new developments in broader scientific fields, from cybernetics and genetics, to pharmaceuticals and new technologies of psychological testing. There is a developing historical literature on the development of psychiatry in Western Europe and North America, yet we know little of how these new understandings came to shape psychiatric research in the Communist world. To date, there has been no substantial historical examination of the work of psychiatrists in Communist Czechoslovakia, despite the country having had a long tradition in research in the field from the inter‑war period. This paper seeks to situate Czechoslovak psychiatric research during the Cold War in a wider international scientific context. I approach these questions drawing on archival material, published research articles and scientific memoirs relating to research groups working on the p...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sarah Marks, « From experimental psychosis to resolving traumatic pasts », Cahiers du monde russe [En ligne], 56/1 | 2015, mis en ligne le 13 juillet 2019, Consulté le 23 avril 2017. URL : http://monderusse.revues.org/8165

Haut de page

Auteur

Sarah Marks

University of Cambridge, UK, svm31@cam.ac.uk

Haut de page

Droits d'auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page