Navigation – Plan du site
Dossier - Fiscalité, justice et conflit politique en Russie, premier tiers du XVIIIe siècle

« На убылые места… выбирать обществом»

к вопросу о причинах « шляхетского движения» начала 1730 г.
« Les places vacantes… seront pourvues de façon collégiale » : des causes « du mouvement nobiliaire » du début de l’année 1730
“The assembled shall give their votes to fill vacancies”: About the causes of the “nobility movement” of early 1730
Sergej V. Cernikov
p. 71-95

Résumés

L’article examine les causes du « mouvement nobiliaire » du début de l’année 1730 – formation spontanée de groupes de petite et moyenne noblesses qui avaient rédigé des projets de réformes politiques et administratives de l’État et les avaient soumis au Conseil suprême privé. Pour l’auteur, ce mouvement trouve essentiellement son origine dans les changements radicaux survenus dans la structure du pouvoir lors du règne précédent, celui de Pierre II. L’analyse d’un important corpus de sources publiées et inédites permet de démontrer toute l’imprécision de la conception historiographique traditionnelle qui réduit les tensions politiques à l’opposition entre la « nouvelle noblesse » et « le parti vieux‑russe » et ne reflète pas l’étendue des transformations politiques qui ont affecté l’élite. En réalité, le renforcement de l’aristocratie (cela n’a en fait touché que quelques‑unes des grandes familles) ne s’est véritablement constaté qu’au sein du Conseil suprême privé et du Sénat, tandis qu’au niveau exécutif, dans les capitales comme en province, les représentants des familles élevées aux grades de la Douma au xviie siècle étaient supplantés par une noblesse moscovite d’extraction encore plus modeste et par des étrangers.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Литература, посвященная политической истории послепетровской России и попытке ограничения самодержавия начала 1730 г., весьма обширна. Столь же разнообразна палитра оценок этого времени, многие из которых сегодня представляются неоправданно категоричными. Так, часть авторов пришла к выводам о борьбе « старого» и « нового» дворянства, « произволе» Меншикова при Екатерине I, « олигархии» Долгоруковых и господстве « русской боярской партии» в царствование Петра II. В отдельных работах встречаются утверждения о ненависти к иноземцам при Петре II, массовых отставках иностранцев со службы, отказе от продолжения реформ, « разрушении» петровской системы учреждений и даже о « возврате к старине». В изданиях советского периода закрепился тезис о соперничестве « родовитой знати», старавшейся вернуть свои « былые привилегии», и « шляхетстве», которое « поддерживало абсолютизм». До сих пор остается популярной интерпретация событий начала 1730 г. как борьбы « конституционалистов» и « сторонников ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sergej V. Cernikov, « « На убылые места… выбирать обществом» », Cahiers du monde russe [En ligne], 55/1-2 | 2014, mis en ligne le 01 janvier 2017, Consulté le 23 novembre 2017. URL : http://monderusse.revues.org/7986

Haut de page

Auteur

Sergej V. Cernikov

Липецкий государственный технический университетn, Université technique d’État de Lipetsk. zserg72@gmail.com

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

2011

Haut de page