Навигация – План сайта

53/2-3 | 2012
L’invention de la Sainte Russie

L’idée, les mots et les images
Под управлением Wladimir Berelowitch и Olga Medvedkova

Les auteurs de cet ouvrage collectif se sont efforcés de saisir la notion de « Sainte Russie » dans sa longue durée. Bien avant son apparition dans les textes au XVIe siècle, elle faisait déjà partie de la tradition médiévale d’un transfert de sainteté, à partir des lieux saints (Jérusalem, Rome, Constantinople) vers le nouveau pays chrétien. Après la chute de Byzance en 1453, ce transfert prit en Russie une tournure particulière de sorte que, dès le XVIe siècle, un durcissement idéologique conduisit les élites ecclésiastiques et politiques russes à mettre en place un système de protection contre le monde catholique et protestant. Cela provoqua une « second schisme » de la chrétienté, bien plus important pour la Russie que ne le fut celui de 1054.
Le XIXe siècle fut un autre grand moment d’épanouissement de la « Sainte Russie », lorsqu’une partie de la société cultivée opéra, en imitant et en amplifiant l’expérience des nationalismes européens, un retour vers le Sacré, voyant dans la Russie médiévale un État et une société chrétiens ayant conservé la tradition la plus ancienne, donc la plus pure : celle de l’Église d’Orient.
Cette idée – inspiratrice d’œuvres artistiques et littéraires, ainsi que de constructions idéologiques – se réalisa également dans des recherches savantes. Les antiquités chrétiennes collectées (manuscrits, icônes, objets liturgiques) se transformèrent dès lors en objets historiques. Ce fut, ensuite, l’élaboration des outils conceptuels, des méthodes et du vocabulaire, qui devait permettre à ce nouveau domaine d’intégrer le concert des disciplines historiques.
Enfin, la découverte esthétique allait renouveler le sujet : au début du XXe siècle, qui marque le terme de cette enquête, l’invention de l’art russe médiéval se fit en écho à la passion pour les Primitifs en Europe, en prévision des primitivismes d’avant-garde.

  • Olivier Bouquet
    In memoriam Gilles Veinstein [Полное изложение текста]
  • Monica Preti
    Avant-propos [Полное изложение текста]
  • Wladimir Berelowitch и Olga Medvedkova
    Introduction [Полное изложение текста]
  • La naissance de l'idée

    • Алексей М. Лидов
      Видение Храма и Града [Полное изложение текста]
      О иерусалимской символике скульптурных икон на фасадах русских храмов XII-XIII веков
      La vision de la ville et du temple : La symbolique de Jérusalem dans les icônes sculptées sur les façades des églises russes des xiie et xiiie siècles
      A vision of city and temple: Jerusalem symbolism in sculptural icons on facades of twelfth-century Russian churches
    • Михаил В. Дмитриев
      Парадоксы «Святой Руси» [Полное изложение текста]
      «Святая Русь» и «русское» в культуре Московского государства 16-17 вв. и фольклоре 18-19 вв.
      Les paradoxes de la Sainte Russie : la « Sainte Russie » et le « russe » dans la culture de l’État moscovite des xvie-xviie siècles et dans le folklore des xviiie-xixe siècles
      The paradoxes of “Holy Russia”: “Holy Russia” and “Russianness” in sixteenth- and seventeenth-century Muscovite culture and eighteenth- and nineteenth-century folklore
    • Ирина Бусева-Давыдова
      Formation des représentations de la Sainte Russie et leur reflet dans l’iconographie russe
      The concept of Holy Russia: Its inception and reflection in Russian iconography
    • Виктор Живов
      Deux étapes de la révolution disciplinaire en Russie, xviie-xviiie siècles
      The two stages of disciplinary revolution in Russia: the seventeenth and eighteenth centuries
    • Aleksandr Lavrov
      La construction de la sainte Russie [Полное изложение текста]
      Les pèlerinages des gouverneurs moscovites au XVIIe siècle
      The construction of Holy Russia: Muscovite governors’ pilgrimages in the seventeenth century
  • Les résurgences, entre les textes et les images