Navigation – Plan du site

Migration et stéréotype

Le cas des juifs russes au royaume de Pologne à la fin du xixe siècle
François Guesnet
p. 505-518

Résumés

La fin de l’insurrection polonaise de 1863 marque le début d’une immigration spécifique de juifs russes dans les territoires du royaume de Pologne. Ce mouvement migratoire, qui concerna un nombre très important de juifs russophones et non hassidiques (les estimations atteignent 250 000 personnes), ne prit fin que peu de temps avant la Première Guerre mondiale. Cet article analyse les différentes causes de ce mouvement de migration qu’il propose de diviser en trois étapes : dans une première phase (1863-1881), l’immigration concerna surtout les pionniers de la distribution de produits industriels en provenance de Pologne qui s’installèrent essentiellement à Varsovie et à Lodz. La très nette détérioration de la situation politique après 1881 ajouta à ces motivations d’ordre économique une dimension politique. Les expulsions, au début des années 1890, de juifs de Moscou et d’autres grandes villes russes marquent le début de la troisième phase d’immigration et l’établissement d’une élite économique de juifs russes au royaume de Pologne. Tout en suivant le mouvement migratoire, l’auteur analyse la genèse des stéréotypes liées à cet afflux des juifs russes dans les différents milieux, juifs et non juifs, du royaume de Pologne, stéréotypes qui se sont avérés particulièrement tenaces.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

François Guesnet, « Migration et stéréotype », Cahiers du monde russe [En ligne], 41/4 | 2000, mis en ligne le 15 janvier 2007, Consulté le 01 mai 2017. URL : http://monderusse.revues.org/56

Haut de page

Auteur

François Guesnet

Simon-Dubnow-Institut für jüdische Geschichte und Kultur, Leipzig.
guesnet@dubnow.de

Haut de page

Droits d'auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page