Navigation – Plan du site

Les confréries soufies en Sibérie (xixe siècle et début du xxe siècle)

Thierry Zarcone
p. 279-296

Résumés

La pénétration du soufisme, et plus précisément des confréries soufies, en Sibérie méridionale, s’est faite relativement tôt, au cours des premières campagnes d’islamisation des régions du cours moyen de l’Irtysh, à la fin du xvie siècle, ainsi que nous l’enseignent des documents qui mêlent le mythe et l’histoire. Ce soufisme serait d’obédience naqshbandî et originaire de Boukhara mais on manque encore de données précises pour décrire dans le détail son fonctionnement. En revanche, l’histoire nous apporte des renseignements plus précis sur les soufis qui se sont installés en Sibérie méridionale et au nord du Qazaqstan, au xixe et au début du xxe siècle. On sait que ces derniers, liés à des branches variées de la Naqshbandiyya que l’on peut facilement identifier, arrivaient des villes frontières de la région Volga-Oural (Troïtsk en particulier) et des cités-oasis de Transoxiane (Boukhara, Kokand). Leurs maîtres spirituels étaient des personnages connus et vénérés : les Sâhib-zâda en Transoxiane et Zayn Allâh à Troïtsk. Outre l’enseignement de la mystique musulmane, ces soufis s’étaient donné pour objectif de convertir, voire de ramener à l’islam, les populations de la steppe, généralement des Qazaqs, qui restaient liées au chamanisme ou qui s’étaient éloignées de la religion du Prophète. Dans cette intention, ils furent à l’origine de la construction de madrasa et de mosquées pour consolider l’islam et former des docteurs de la religion. Enfin, sur le plan doctrinal, le soufisme sibérien ne présente pas d’originalité particulière ; il n’est qu’un reflet du soufisme tatar et transoxianais.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Thierry Zarcone, « Les confréries soufies en Sibérie (xixe siècle et début du xxe siècle) », Cahiers du monde russe [En ligne], 41/2-3 | 2000, mis en ligne le 15 janvier 2007, Consulté le 25 juillet 2017. URL : http://monderusse.revues.org/48

Haut de page

Auteur

Thierry Zarcone

Centre d’histoire du domaine turc, Centre national de la recherche scientifique, Paris.
thzarcone@compuserve.com

Haut de page

Droits d'auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page