Navigation – Plan du site

Die sibirischen Bucharioten

Eine muslimische Minderheit unter russischer Herrschaft
Christian Noack
p. 263-278

Résumés

Les Boukhares de Sibérie. – Avant la conquête et la colonisation de la Sibérie par la Russie, la plaine de Sibérie occidentale faisait partie de l’Empire de la Horde d’Or. Le khanat de Sibir, l’une des formations politiques héritières de la Horde d’Or, était une principauté contrôlée par les khans uzbeks pendant les xve et xvie siècles. Les pratiques commerciales des Boukhares de Sibérie, un groupe restreint mais fortuné originaire d’Asie Centrale, instaurèrent des liens économiques et culturels étroits entre la Sibérie occidentale et le monde islamique qui était aussi sous domination russe. Dans cet article nous examinons l’histoire des Boukhares de Sibérie, une « diaspora réduite et très mobile » (J. Armstrong) pendant la période de la domination russe ainsi que l’extension et l’importance de leur commerce avec l’Orient entre les xvie et xixe siècles. Devant les difficultés pour la Russie de développer la Sibérie, les autorités reconnurent la nécessité des activités économiques de la petite élite musulmane et lui accordèrent une série de privilèges substantiels. Les Boukhares purent ainsi préserver leur potentiel économique et leurs traits culturels particuliers jusqu’au début du xixe siècle. Sous la domination russe, ils se posèrent en couche supérieure de la société musulmane locale.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christian Noack, « Die sibirischen Bucharioten », Cahiers du monde russe [En ligne], 41/2-3 | 2000, mis en ligne le 15 janvier 2007, Consulté le 26 juillet 2017. URL : http://monderusse.revues.org/47

Haut de page

Auteur

Christian Noack

Fakultät für Gewissenschaft und Philosophie, Universität Bielefeld.
cnoack@geschichte.uni-bielefeld.de

Haut de page

Droits d'auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page