Navigation – Plan du site
Russie ancienne et impériale (XIVe-début XIXe s.)

Douglas Smith, ed. et trad., Love and conquest

Anna Lecerf
p. 638-639
Notice bibliographique

Douglas SMITH, ed. et trad., Love and conquest. Personal correspondence of Catherine the Great and Prince Grigory Potemkin. DeKalb, IL, Northern Illinois University Press, 2004, liv + 421 p.

Texte intégral

  • 1  V. S. Lopatin (éd., introd., commentaires), Ekaterina II i G. A. Potemkin. Ličnaja perepiska, 1769 (...)

1Salué par la presse universitaire comme « the standard English reference for years to come », ce livre contient une traduction commentée de 464 lettres échangées entre l’impératrice Catherine II et le prince Grigorij Aleksandrovič Potemkin entre 1770 et 1791. Celles-ci ont été sélectionnées par Douglas Smith parmi les 1 162 lettres publiées par Vjačeslav Lopatin en 19971.

2Cette correspondance est à la fois un témoignage intime de vies privées dramatiquement entremêlées et une chronique de l’histoire politique, diplomatique et militaire de la Russie vue de l’intérieur, vécue au jour le jour, et, dans un certain sens, construite par les auteurs de ces lettres : Catherine II, de par son « métier » de monarque absolu pleinement assumé, et Potemkin, du fait qu’il était l’un de ses collaborateurs les plus proches (feld-maréchal, grand amiral, président du collège de la Guerre, vice-roi de la Russie du Sud, etc.), avaient nettement, par moments, le sentiment de « faire l’histoire », comme ces lettres en témoignent. Au fil de la correspondance, qui en vingt ans ne s’est jamais interrompue plus d’un mois, Catherine II et Potemkin, non seulement expriment leur passion amoureuse qui se transforme en complicité profonde, mais aussi et surtout discutent des plus graves événements du règne, tels que les deux guerres avec la Porte Ottomane, la révolte de Pugačev, l’annexion de la Crimée, les partages de la Pologne, la Révolution française et la guerre d’Indépendance d’Amérique.

3Douglas Smith a conçu son ouvrage de sorte à permettre non seulement une consultation facile pour obtenir un renseignement ponctuel, mais aussi une lecture continue. L’ouvrage s’ouvre par une introduction générale qui retrace la biographie de Potemkin et le règne de Catherine II. Les lettres, classées en ordre chronologique, sont divisées en onze chapitres qui s’articulent autour des moments clefs dans les relations personnelles des deux protagonistes ou autour de grands événements politiques et militaires. Chaque chapitre commence par une introduction concise qui permet de rattacher les lettres à leur contexte historique immédiat, généralisé et résumé à travers des cartes et une chronologie des événements présentées en appendice à la fin du livre.

4La traduction, agréable à lire, suit avec fidélité l’original, sauf dans de rares endroits particulièrement obscurs de la correspondance où Douglas Smith n’a d’autre choix que d’endosser la responsabilité de l’interprétation.

5C’est sans doute pour rendre plus accessible au lecteur non spécialiste l’immense ensemble de lettres publiées par Lopatin que Smith n’en a retenu qu’un tiers environ, en choisissant celles « qui procurent les matériaux les plus révélateurs sur les personnalités de Catherine II et de Potemkin » [p. li] (mais comment mesure-t-on la capacité révélatrice d’un texte épistolaire ?), et celles « qui éclairent des moments historiques signifiants » [p. lii] (mais quels sont les critères du signifiant et du non signifiant en histoire ?). Dans un même souci de lisibilité, les commentaires historiques de Lopatin et ses notes techniques (justifications concernant les datations, références aux éditions antérieures, cotes d’archives, etc.), qui totalisent 419 pages dans son édition, ont été réduits au strict minimum.

6Dans l’ensemble, l’édition de Douglas Smith, même si son utilité à des fins de recherche spécialisée ne pourra être que limitée, offre aux historiens non russisants et au public en général une possibilité relativement rare et d’autant plus appréciable de pénétrer dans l’histoire du xviiie siècle russe sur les pas de deux des plus importants et des plus savoureux personnages de l’époque.

Haut de page

Notes

1  V. S. Lopatin (éd., introd., commentaires), Ekaterina II i G. A. Potemkin. Ličnaja perepiska, 1769-1791, Moscou, Nauka, 1997, 989 p.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anna Lecerf, « Douglas Smith, ed. et trad., Love and conquest », Cahiers du monde russe [En ligne], 45/3-4 | 2004, mis en ligne le 16 juin 2009, Consulté le 25 juillet 2017. URL : http://monderusse.revues.org/4179

Haut de page

Auteur

Anna Lecerf

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page