Navigation – Plan du site
Articles

De l’or pour l’industrialisation

La vente d’objets d’art par l’URSS en France pendant la période des plans quinquennaux de Stalin
Elena A. Osokina
p. 5-40

Résumés

Le problème du financement de l’industrialisation est l’un des problèmes centraux dans l’étude de l’histoire soviétique de la période stalinienne. Les chercheurs concentrent traditionnellement leur attention sur la source principale de ce financement – les échanges inégalitaires entre la ville et la campagne. Mais l’industrialisation soviétique a eu également d’autres moyens de financement, moins significatifs, certes, mais plus inattendus. L’un de ces moyens a été l’exportation massive d’antiquités et d’oeuvres d’art. Le début de son essor a coïncidé avec l’élaboration et les premières phases de la réalisation du premier plan quinquennal et s’est prolongé jusqu’au milieu des années trente. Pendant cette période furent vendues à l’étranger non seulement des centaines de milliers de tonnes d’antiquités de second ordre mais également certaines des plus belles œuvres de l’Ermitage et d’autres musées de premier plan du pays. Dans cet article, il est question de la période initiale de cette exportation (1927-1930), des causes qui lui ont donné naissance, de la création de l’organisation Antikvariat, des gens qui ont vendu le patrimoine national et des gens qui l’ont défendu, du premier client avec qui les ventes n’ont pas pu se faire, Germain Seligman, et du premier acheteur des chefs-d’œuvre de l’Ermitage, Calouste Gulbenkian.

Haut de page

Entrées d'index

Keywords :

USSR
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Elena A. Osokina, « De l’or pour l’industrialisation », Cahiers du monde russe [En ligne], 41/1 | 2000, mis en ligne le 15 janvier 2007, Consulté le 28 mars 2017. URL : http://monderusse.revues.org/36

Haut de page

Auteur

Elena A. Osokina

Institut Rossijskoj Istorii, Rossijskaja Akademija Nauk, Moscou.

Haut de page

Droits d'auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page