Navigation – Plan du site
Dossier. L'URSS et l'Iran

Les bolcheviks au Guilan

La chute du gouvernement de Koutchek Khan (juin-juillet 1920)
Vladimir L. Genis
p. 459-496

Résumés

L’arrivée des bolcheviks au nord de la Perse et le renversement du gouvernement de Koutchek Khan, en juin et juillet 1920, comptent parmi les épisodes les plus dramatiques de la révolution au Guilan de 1920-1921. L’envoi d’une escadre rouge dans le port caspien d’Anzali et l’évacuation de la garnison britannique de Rasht, capitale de la province du Guilan, avaient abouti, dans un premier temps, à la proclamation, le 4 juin 1920, de la « République soviétique de Perse » avec à sa tête le chef des partisans nationalistes djangali, Mirza Koutchek Khan. Moscou avait l’intention d’installer un gouvernement de « type soviétique » mais sans imposer de révolution sociale car elle voulait éviter que les djangali ne se retirent du combat pour la libération nationale. Ainsi, en apportant son soutien à cette révolution, le gouvernement de la RSFSR, cherchait moins à soviétiser l’empire du shah qu’à exercer, en agitant la menace de l’« expansion rouge » en Asie, une pression sur le gouvernement britannique afin d’aboutir à un « marchandage diplomatique » entre Moscou et Londres. Il s’agissait d’obtenir des Anglais la levée du blocus économique de la RSFSR en échange de l’arrêt de l’offensive russe en Orient. Toutefois, les communistes locaux étaient opposés à cette « soviétisation de façade » et ils fomentèrent un complot contre le « démocrate bourgeois » Koutchek Khan. Ils réussirent à renverser son gouvernement et à le remplacer par un Revkom fantoche qui tenta de mettre en place une politique d’expropriation des terres. Seul le renfort en troupes russes et azerbaïdjanaises permit à ce Revkom de se maintenir, pour un temps, au pouvoir. L’occupation de fait du Guilan, l’hostilité de la population et les défaites sur le front obligèrent Moscou à entamer des pourparlers avec le gouvernement du shah. Ils conduisirent à l’accord soviéto-perse du 26 février 1921, à l’évacuation des troupes russes et à la fin de la république du Guilan.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Vladimir L. Genis, « Les bolcheviks au Guilan », Cahiers du monde russe [En ligne], 40/3 | 1999, mis en ligne le 15 janvier 2007, Consulté le 01 mai 2017. URL : http://monderusse.revues.org/21

Haut de page

Droits d'auteur

2011

Haut de page