Skip to navigation – Site map

41/2-3 | 2000
En islam sibérien

Edited by Stéphane A. Dudoignon
Vue de Tomsk
More about this picture
Credits : DR
ISBN 2-7132-1361-4

Le présent recueil s’offre de répondre à la question suivante: après des décennies de quasi-monopole de l’ethnographie et de la linguistique (dont l’une des finalités est la classification des «ethnies»), est-il possible d’écrire une histoire de l’islam sibérien? En effet, les communautés musulmanes de Sibérie, malgré leur faible importance numérique, sont représentées dans les fonds documentaires par un grand nombre de sources écrites de toute nature. En outre, elles gardent une mémoire vive dans laquelle s’exprime une conscience très mobile du passé proche et lointain.
Longtemps dédaigné à la fois par les études russes et par les études islamiques, l’islam sibérien est ici placé sous l’éclairage conjoint de l’histoire et de l’anthropologie.  Cette approche nous révèle, en particulier, des phénomènes de construction communautaire d’une grande fluidité. Ces processus, une fois replacés dans diverses durées, nous apparaissent comme le résultat des politiques fiscale, migratoire, religieuse et nationale mises en œuvre successivement en Sibérie par l’État russe, pendant les périodes impériale, soviétique puis fédérale. Le rôle de l’islam lui-même dans ces évolutions ne peut être perçu sans une bonne compréhension de ce contexte général.
Or ce contexte a joué, à de nombreuses reprises et jusqu’à nos jours, en faveur de renouveaux islamiques d’autant plus étonnants qu’ils se déroulent dans une apparente  périphérie du monde musulman. C’est pourquoi il nous a semblé  intéressant de nous pencher sur ce cas particulier d’islam  (ultra-)minoritaire et de frontière, non sans ouvrir, dans les annexes de ce dossier «Islam sibérien», une fenêtre vers l’Oural musulman, et une autre vers la République de Yakoutie, extérieure au domaine de l’islam, pour essayer de mieux mesurer ce qui revient à l’État et ce qui revient à la religion dans l’élaboration des consciences communautaires contemporaines.