Navigation – Plan du site

Entrées d'index

Keywords :

USSR
Haut de page

Texte intégral

1Nous présentons ici des textes d’un colloque intitulé « Assessing the new Soviet archival sources » qui a eu lieu à l’Université de Yale aux États-Unis en mai 1997. Ce colloque a pu se tenir grâce au soutien d’un certain nombre d’institutions que nous tenons à remercier ici, notamment l’Université de Yale, le Kennan Institute for Advanced Russian Studies, l’Istituto Italiano per gli Studi Filosofici et la Maison des Sciences de l’Homme. Hormis les auteurs de cet avant-propos, un certain nombre de personnes ont pris une part active dans la préparation de la rencontre. En particulier Julie Hessler, Peter Holquist, Terry Martin et Jeff Rossman qui ont aidé à définir le programme scientifique du colloque et Jodi Kohen, du Kennan Institute, qui a grandement contribué à son organisation.

2Notre idée était de débattre à la fois des richesses offertes par les fonds d’archives soviétiques nouvellement accessibles et des problèmes que soulève leur utilisation. De ce point de vue, le message contradictoire que nous avons placé en couverture -- le rapport de l’OGPU, porteur d’informations nouvelles, et la mise en garde de Stalin contre les dangers de se fier aux documents écrits, en particulier à ceux que produisait le régime à la construction duquel il présidait -- est tout à fait approprié. Le lecteur jugera si nous avons réussi à lever cette ambiguïté et à réduire les risques que comporte l’utilisation d’une documentation particulièrement délicate mais néanmoins incontournable. Tout ce que nous pouvons dire, c’est que nous avons tenté de le faire collectivement en conviant à discuter ces problèmes quelques-uns des meilleurs jeunes chercheurs à avoir participé à l’extraordinaire aventure professionnelle qu’a permis, à partir de 1991, l’ouverture partielle des anciennes archives soviétiques ainsi que quelques-uns des archivistes les plus qualifiés. Malheureusement, diverses raisons ne nous ont pas permis de publier toutes les contributions au colloque et nous le regrettons.

3Nous nous sommes fondés, est-il besoin de le préciser, sur les travaux d’autres collègues, car cette publication n’est pas la première du genre. Des contributions comme celles de Patricia Kennedy Grimsted, le numéro spécial de la revue Communisme (42-44, 1995) et le Symposium publié dans la revue Diplomatic History (2, 1997), ou celles des nombreux auteurs qui ont abordé ces problèmes dans les pages du Cold War International History Project Bulletin doivent être au centre de toute véritable discussion autour des archives soviétiques. Nous espérons néanmoins que ceux qui étudient l’histoire soviétique trouveront ce numéro des Cahiers au moins aussi utile et ceci en dépit, mais peut- être aussi en partie à cause de ses limites chronologiques et thématiques : contrairement aux publications que nous venons de mentionner, nous nous sommes concentrés, à quelques exceptions près, sur la période d’avant 1953 et sur les affaires intérieures.

4Le fait que ce colloque se soit déroulé aux États-Unis explique que l’anglais soit la langue de la grande majorité des contributions. Nous nous en excusons auprès de nos lecteurs francophones. Enfin, nous voudrions dédier ce numéro des Cahiers aux nombreux archivistes des pays de la Communauté des États Indépendants qui, malgré des conditions de travail souvent très difficiles, ont tout fait pour rendre possible le grand moment de la recherche historique que nous avons connu ces dernières années.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Paul Bushkovitch et Andrea Graziosi, « Avant-propos », Cahiers du monde russe [En ligne], 40/1-2 | 1999, mis en ligne le 15 janvier 2007, Consulté le 17 octobre 2017. URL : http://monderusse.revues.org/1

Haut de page

Auteurs

Paul Bushkovitch

Yale University.

Articles du même auteur

Andrea Graziosi

Università di Napoli «Federico II».

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page